Après la lettre / Rovo

Carottage, c’est un type de forage d’exploration, visant à prélever un échantillon à l’aide d’un tube d’extraction.C’est aussi le titre d’un projet éditorial qui vise à offrir chaque année une lecture graphique de la collection et du fonctionnement de L’Artothèque à travers ses outils de communication et une série de cartes blanches. Pour cette première édition, L’Artothèque a invité les designers graphiques Rovo (Sébastien Dégeilh et Gaëlle Sandré).À travers cartons, affiches et édition, le duo a imaginé avec son projet Après la lettre, un développement graphique et poétique jouant des nombreux items de la collection, perçus comme autant d’éléments infusant l’ensemble des actions du lieu.

Pour ce projet, Rovo s’est intéressé aux affiches « Après la lettre » présentent dans la collection. Dans les années 60/70, les artistes réalisaient des estampes à l’occasion d’exposition, le plus souvent numérotées et signées. Mais pour les besoins de la promotion, on imprimait sur ces images un texte, transformant l’œuvre d’art en affiche annonçant l’évènement. C’est que l’on appelle une « Après la lettre », qui pouvait être vendue à un prix beaucoup moins cher et qui égrainait l’espace public et les devantures de magasins. L’Artothèque en possède à ce jour 17, réalisées par de grands noms de l’art moderne et contemporain, comme Pierre Alechinsky ou Jean Dubuffet.

© Rovo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *