Depuis la fin des années 70, Étienne Bossut met au centre de son travail artistique un mode de production ancestral dans la sculpture, celui du moulage. De simple processus de fabrication, la technique devient ici le support d’une réflexion sur l’art et la sculpture, sur l’unicité et le multiple. Des objets du quotidien ou du monde de l’art sont moulés dans du polyester coloré : bidons, voitures, ski, chaises, peintures monochromes… Ces copies fidèles ne sont cependant jamais tout à fait identiques à l’objet d’origine, laissant voir les «coutures» des moulages. En transformant ces objets en répliques, Étienne Bossut introduit le trouble et le doute dans l’esprit du spectateur : que regarde t-on vraiment ? un simple objet ou une oeuvre d’art ? Si la démarche peut sembler proche du Ready-made, elle s’en distingue cependant par le rapport au «Faire» qu’impliquent les multiples étapes nécessaires à la réalisation de chaque oeuvre.

Clin d’oeil amusé et revendiqué à À Caen les vacances, le célèbre sketch de Raymond Devos, le titre de l’exposition témoigne de la dimension humoristique souvent à l’oeuvre chez Étienne Bossut.

Vernissage le samedi 22 juin 2019 à 11 heures au Palais Ducal.

Exposition du 22 juin au 28 septembre 2019, du mardi au samedi de 14h à 18h30
Entrée libre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *