BI-PORTRAITS 

… à la rencontre de Violeta, des hôtes du RASE, des copains du CAMO et des enfants de l’école nomade du Marais.

Danseur et chorégraphe, artiste compagnon au centre chorégraphique national de Caen en Normandie, Mickaël Phelippeau est aussi photographe. La rencontre avec l’Autre est au cœur de sa démarche. Ainsi, dans ses bi-portraits, l’artiste orchestre un échange symbolique de vêtements. Répondant à l’invitation de L’Artothèque, Mickaël présente une série photographique qui témoigne de sa rencontre avec Violeta en 2014. Cette adolescente vivait alors dans un bidonville à Grigny, détruit peu de temps après leur rencontre. Dans le cadre de sa résidence, l’artiste a souhaité prolonger ce travail en allant à la rencontre de personnes exilées vivant sur le territoire normand et des citoyen·ne·s et associations solidaires, engagé·e·s à leurs côtés. 

Cette résidence a été rendue possible grâce au soutien de La Cimade Normandie, de l’école nomade qui intervient notamment auprès des enfants du squat du Marais de Caen, du CAMO, collectif d’aide aux migrants de Ouistreham et du RASE, réseau d’accueil solidaire des exilé·e·s.

 

Inauguration de l’exposition en lien avec la résidence, le mercredi 29 mai à 18h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *