“CONTRE ORCUS c’est l’idée fondatrice qui décrit la lutte contre ORCUS, le dieu des enfers dans la mythologie romaine, menée par l’ensemble des soignants et de leurs pratiques contre la douleur et la mort. Les transformations sociales contemporaines conduisent à réinterroger l’identité et les valeurs hospitalières. Un hôpital n’est pas fait que de fonctions et réalités palpables. C’est une communauté humaine dotée de puissants registres symboliques et imaginaires. Les savoir-faire et les savoir-être hospitaliers sont empreints de schémas culturels anciens qui se sont transmis, perpétués et recréés en traversant les époques. Ils puisent dans une histoire et des traditions hospitalières. Parfois, on peut aussi y trouver des pratiques qui ramènent à un fond mythologique et des figures connus de l’antiquité. Ont-ils totalement disparu, le dieu de la médecine Asclépios, la déesse de l’hygiène Hygie, ou l’inquiétante divinité de la dévoration Orcus… celle qui a donné son nom aux urgences… ? Un hôpital est voué à la prise en charge des malades, mais on n’y lutte pas uniquement contre des pathologies. Ce territoire est en lutte contre Orcus. Cet affrontement consiste en la sauvegarde de l’accueil de tous et d’une éthique du soin. Il éprouve l’humanité jusque dans ses limites.”

Yann Leborgne, chercheur, la Fabrique de patrimoines en Normandie

Ce projet, réalisé dans le cadre du programme Culture-Santé en Normandie, donne lieu à deux expositions simultanées, à l’Artothèque et au CHU de Caen.

Vernissage le vendredi 23 novembre à 18 heures 30
Du 13 novembre au 22 décembre 2018
du mardi au samedi de 14h à 18h30 
Espace Projet
Entrée libre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *